La Ferme CHEIKH ANTA

De l’agriculture bio

Le projet sera réalisé à Keur Matar Gueye dans la région de Thiès.
– pour mettre en place une ferme biologique et d’expérimentation.
– Pour proposer des activités manuelles et ludiques qui seront mise en place au sein de la ferme biologique avec comme intérêt éducatif d’en faire un outil d’insertion sociale. 
– Toutes les activités  comme le compostage, le jardinage, l’élevage, la cuisine et la transformation ont pour objectif de rendre les jeunes responsable et autonomes.
– Afin de leurs faire découvrir un monde environnant en leurs inculquant un savoir faire avec l’aide des bénéfices volontaire et woofers.

Le type d’agriculture mis en place sera basé sur le principe de l’agriculture naturelle et durable.
L’utilisation de compost à base d’excréments des volailles pour fertiliser et nourrir les animaux de façon naturelle, faire du biogaz pour produire de l’électricité pour les cuisines de la cantine de l’école primaire du village, plus la cuisine de la ferme et autres… 
Vendre les légumes et des fruits pour apporter des ressources financières a la pérennité du projet.

Contexte africain

La perception actuelle du monde rural Africains met en premier plan l’énorme potentiel en agriculture et en élevage. La majorité de la population rurale vit en dessous du seuil de pauvreté. L’insécurité alimentaire fait partie de leurs quotidiens.
Le système rural est fragmenté et peu organiser les liens essentiels entre la production. La transformation et la commercialisation sont floues sans possibilité d’accéder aux informations techniques. Managériales, logistique, faible en matière d’intrants, d’appui conseil et approvisionnement.
En amont, blés points de vente des productions et l’accès au capital aussi bien financier de stockage de conditionnement, de transformation, les marchés manques.
Cette situation est à l’origine de l’importation des produits alimentaires de base comme le riz.
En conséquence l’orientation de l’agriculture vers l’auto-subsistance persiste avec une faible connexion au marchés et des niveaux de productivité très faibles. Le modèle de développement communautaire qui sera ainsi établi sera un exemple a diffuser autour des autres activités en milieu rural . 

Pourquoi Cheikh Anta ?

Ses ouvrages, dont l’incontournable  » Nation nègre et culture », ont eu un impact extraordinaire sur les mouvements des indépendances africaines, de la conscience noir et du panafricanisme. Pourtant, Cheikh Anta Diop est méconnu des jeunes générations, étrangement même si l’université de Dakar porte son nom, il est toujours absent des programmes scolaires. Le parcours de ce combattant pour la dignité africaine ne peut pourtant que forcer l’admiration.


Cheikh Anta fut un historien, un scientifique et un homme politique sénégalais, il a vouer sa vie à la mise en valeur de l’Afrique, principalement  à travers ses recherches sur l’Égypte ancienne. Ses ouvrages, dont l’incontournable  » Nation nègre et culture », ont eu un impact extraordinaire sur les mouvements des indépendances africaines, de la conscience noir et du panafricanisme.
Pourtant, Cheikh Anta Diop est méconnu des jeunes générations, étrangement même si l’université de Dakar porte son nom, il est toujours absent des programmes scolaires. Le parcours de ce combattant pour la dignité africaine ne peut pourtant que forcer l’admiration.